/ Société et culture / Une femme de passions…

Une femme de passions…

Hakima Kernane de Mar 4, 2017 - 07:33 dans Société et culture

Faiza Antri Bouzar, une styliste créatrice algérienne de mode haute couture, de bijoux et d’accessoires, trace son chemin à l’international.

L’objectif de Faiza Antri Bouzar est de faire connaître l’histoire métissée du costume algérien, auquel elle apporte sa touche d’élégance, d’authenticité et de modernité. La créatrice, qui conçoit des costumes haute couture alliant tradition et modernité, a conquis ses compatriotes. Son succès s’explique aussi par la défense de la tradition vestimentaire algérienne, métissée et représentative de son histoire millénaire.
Curieuse et créative, elle fouine dans le passé et s’inspire du présent. Elle étudie les tendances et les nouvelles coupes de la mode internationale et les adapte aux modèles algériens ancestraux. « Je crée mes modèles en associant le passé aux tendances modernes, car il est important pour moi que toutes femmes aient un modèle qui réponde à leurs attentes, des créations qui les rendent belles et authentiques », nous confie Faiza Antri Bouzar lors de notre rencontre à Alger.
Souriante et conviviale, Faiza Antri Bouzar, qui a fêté ses quarante ans en décembre dernier, parle de mode et de haute couture avec passion et élégance. Elle nous accueille dans son univers, sa maison Fab Couture, et nous présente son équipe. Des dizaines de modèles sont exposés dans ses ateliers situés sur les hauteurs d’Alger. « Nous continuerons bien sûr à créer des pièces à la façon traditionnelle, avec du fil d’or et des pierres semi-précieuses, et nous proposerons aussi des pièces modernisées et épurées afin de les rendre plus accessibles au large public », explique-t-elle.
La styliste nous montre les modèles qu’elle a sélectionnés pour son prochain défilé – la Fashion Week organisée à Philadelphie en septembre dernier. Depuis quelques années, l’ascension de la designer de mode se confirme, elle prend son envol et représente son pays lors de divers événements liés à la mode à l’international (Liban, Canada, France et États-Unis).
Après avoir terminé ses études en commerce en France, elle consacre une belle partie de sa carrière à l’entreprise familiale, spécialisée dans la bijouterie et la joaillerie. Après quelques années, la créatrice se lance un nouveau défi, celui de la création de mode et de haute couture.
En 2014, elle lance sa collection Happy Glamour, une ligne composée de modèles façonnés de matières prestigieuses – de l’organza en jabot, des paillettes rebrodées sur des tissus luxueux comme la soie, la mousseline ou le velours de haute qualité ou des matières, plus actuelles et modernes, comme le lurex et les fils métalliques.

Toutes les femmes. Ses créations, très glamour, qui soulignent les courbes, les hanches et la taille des femmes, inspirées de la mode des années 1950, sont destinées à toutes les femmes. « Toutes les femmes ont le droit d’être bien habillées et belles dans leurs tenues, qu’elles assument leurs corps et leurs rondeurs », insiste la créatrice.
En 2015, Faiza Antri Bouzar se laisse guider par sa passion de l’Andalousie et de la poésie de Djalâl al-din Rûmî, d’Ibn Arabi. Ainsi, inspirée par ce patrimoine ancestral et cette culture arabo-andalouse, millénaire et extrêmement riche, elle crée sa collection Passion : de l’Andalousie à Rûmî.
Conçue et fabriquée avec de la soie sauvage, du satin duchesse et du velours, et sublimée de dentelles et d’organza de soie, la collection, a été présentée, en octobre 2015, lors de la célébration des 300 ans d’existence de la très célèbre demeure Dar Abdelatif, fief de l’art et la culture, située au sein de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) sur les hauteurs d’Alger. « Notre jeunesse a besoin de s’identifier, c’est un message fort, fortement symbolique, qui invite à un retour aux sources », nous confie l’artiste.
Fidèle à son engagement dans la valorisation de son patrimoine ancestral multiculturel, Faiza Antri Bouzar compte aller au bout de sa passion. Elle a lancé une collection intitulée L’Algérie, l’authentique. Son objectif : rendre hommage à ses aïeules.
La créatrice a en effet présenté, au cours de l’année 2016, une nouvelle collection de karakou, l’habit traditionnel algérois, notamment au Liban et à Philadelphie. Une collection qui a une signification particulière pour la modéliste. « Ce projet est très important pour moi, car j’ai porté le karakou de mon arrière-grand-mère, et je voudrais aujourd’hui le montrer, le remodeler et lui donner une seconde vie à travers une nouvelle collection qui portera le nom d’Ikosia Jacket, en référence à l’ancien nom de mon pays », nous confie-t-elle lors de notre rencontre.
Faiza Antri Bouzar poursuit son chemin vers la concrétisation de ses rêves, celui de devenir la représentante de la haute couture, alliant tradition et modernité, dans le monde arabe, et plus généralement sur le marché international. L’artiste prépare une nouvelle collection de bijoux et de costumes, qui sera dévoilée en juin 2017.