/ Société et culture / ALGÉRIE Un atout majeur pour le pays

ALGÉRIE Un atout majeur pour le pays

Arab Chih de Jan 5, 2017 - 11:23 dans Société et culture

L’Algérie s’est récemment dotée d’un Centre international des conférences de rang mondial où se tiendront les grands événements nationaux et internationaux.

Aspirant à jouer un rôle majeur sur la scène régionale et africaine, le gouvernement algérien veut se donner les moyens de son ambition. Il a ainsi procédé il y a quelques semaines à l’inauguration du Centre international des conférences (CIC) d’Alger, endroit prestigieux et de rang mondial où se tiendront les grand-messes nationales et internationales.
Signe de l’importance que les autorités algériennes accordent à ce genre de structures : c’est le président Abdelaziz Bouteflika lui-même qui l’a inauguré le 8 septembre dernier, en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et de l’ambassadeur de la république populaire de Chine à Alger, Yang Guangyu. Il a été baptisé du nom de l’ancien diplomate et conseiller diplomatique du chef de l’État, Abdellatif Rahal, décédé en 2014 à l’âge de 92 ans.
Le premier rendez-vous organisé au CIC a été la 15e réunion du Forum international de l’énergie (IEF15), en septembre dernier, qui a vu la participation des ministres de l’Énergie des 54 pays membres, de patrons de compagnies pétrolières et gazières et de responsables d’organisations internationales, dont l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et le Forum des pays exportateurs de gaz (Fpeg), ainsi que d’experts. Mais aussi la fameuse rencontre informelle de l’Opep qui a été couronnée par la décision « historique » des pays membres de cette organisation de réduire leur production de brut de 750 000 barils par jour.
Le Centre international des conférences d’Alger abrite aussi, du 3 au 5 décembre, le Forum algéro-africain d’investissement et d’affaires qui voit la participation de 1 600 chefs d’entreprises du continent.
« C’est un centre de congrès unique au monde qui a la particularité d’englober trois espaces en un seul grand édifice aux fonctions différentes. C’est du trois en un », s’est enorgueilli Abdelhamid Melzi, directeur de la Résidence d’État du Sahel, incluant le Club des Pins et Moretti, et président-directeur général de la Société d’investissement hôtelière (SIH), lors d’une déclaration faite à l’agence officielle APS le jour de l’inauguration.

Palais des congrès.
Abdelhamid Melzi ajoute : « Le Centre international des conférences d’Alger comprend un palais des congrès réservé aux chefs d’État, un autre palais des congrès commun à toutes les conférences internationales et nationales ainsi qu’un centre d’exposition de 12 400 m². »
Implantée à Club des pins, dans la chic banlieue ouest de la capitale, cette structure est un véritable bijou architectural, un beau mariage entre modernité et tradition. Le projet, d’une valeur de 500 millions d’euros, a été confié à l’entreprise chinoise CSCEC et à un bureau d’étude italien qui ont entamé les travaux en 2011. S’étalant sur une assiette de 27 hectares avec 207 500 m² de bâtis, le complexe est construit selon les normes internationales.
Grande particularité du complexe : l’auditorium Icosium, du nom romain de la capitale algérienne, de plus de 6 000 places, la plus grande salle d’Afrique. Il est doté d’un écran central long de 18 mètres et haut de 10 mètres. Le Centre international comprend une deuxième salle, ayant pour nom Djamila, qui offre 700 places, en plus de six autres salles de commissions pouvant accueillir chacune 300 personnes.
On y trouve aussi une grande salle de banquets qui peut recevoir 3 000 personnes, ainsi que 61 bureaux au profit des délégations et des participants, comprenant 54 cabines de traduction simultanée.
Le centre est également doté d’une clinique médicale équipée d’un bloc opératoire, d’une unité de radiologie et de salles de réanimation.
Pour faciliter le travail aux professionnels des médias, le CIC met à leur disposition une salle de conférence de 110 places, deux salons avec accès à Internet ainsi que des restaurants et des cafétérias. Mieux, le Centre international des conférences d’Alger dispose de trois studios de télévision et de quatre autres pour la radio pour la retransmission des événements en direct. Sans parler d’un parking de 2 100 places dont 1 450 de parking souterrain.
En plus des sommets de chefs d’État et autres grands événements, le complexe peut accueillir foires commerciales et salons internationaux avec deux halls d’exposition de 12 400 m². Dernière précision : le CIC d’Alger est doté de 700 caméras de télésurveillance réparties dans le centre et reliées à un poste de commandement. Ses issues sont équipées de systèmes de sécurité.