/ Economie / Une Technologie D’avenir

Une Technologie D’avenir

Editor de Fév 14, 2014 - 18:44 dans Economie

Christer Ekberg, directeur général de Porsche Moyen-Orient et Afrique, nous parle des systèmes hybrides et du luxe sur mesure, à l’occasion du 50e anniversaire de Porsche.

Par Mike Byrne, Dubaï

Pouvez-vous nous parler de la gamme hybride de Porsche, ainsi que des caractéristiques de cette technologie ?

Nous venons de lancer cette option supplémentaire dans la région. Le développement prendra assurément un certain temps, sur ce marché, du fait des bas prix de l’essence, et à mon avis, de l’intérêt limité pour les voitures électriques en général, mais je pense aussi que c’est une question d’information. Cela prend du temps, mais nous sommes patients, car nous pensons que la technologie hybride rechargeable est certainement celle de l’avenir, et la Panamera hybride rechargeable en est un exemple ; la Spyder 918, qui est une voiture de sport également hybride rechargeable, en est un autre.

La Panamera S E-Hybrid, avec une puissance de 416 chevaux, une accélération de 0-100 km/heure en 5,5 secondes, et une vitesse de pointe de 270 km/heure, est une Porsche Gran Turismo de bout en bout. Elle est unique dans sa capacité de couvrir des distances importantes en mode tout électrique, avec une autonomie de 36 kilomètres, et une vitesse maximale de 135 km/heure. En Nouveau cycle de conduite européen (NEDC), la Panamera S E-Hybrid consomme 3,1 – l/100 kilomètres, ce qui correspond à 71 g au kilomètre en émissions de CO2.

L’excellente combinaison dans cette voiture est que vous pouvez utiliser la puissance électrique ainsi que la puissance générée par le moteur à essence, et tant que ce dernier est en fonctionnement, il charge les batteries, vous permettant ainsi de continuer à rouler. Vous pouvez également combiner votre conduite en consommation d’essence avec la puissance électrique, de telle sorte que vous diminuez votre consommation d’essence jusqu’à 3,3 à 3 litres par 100 kilomètres.

Concernant le Moyen-Orient, quel est votre marché le plus performant, et où voyez-vous la meilleure croissance pour l’avenir ?

Si vous considérez l’ensemble de notre région en tant que telle, c’est-à-dire le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Inde, le plus grand marché unique est l’Afrique du Sud. Le numéro deux est Dubaï, le trois le Koweït, le quatre Abou Dhabi, et le numéro cinq est le Qatar. La seule raison pour laquelle nous avons Dubaï et Abou Dhabi séparément est due au fait que nous avons deux importateurs sur le marché, autrement les Émirats arabes unis seraient le pays le plus performant.

Au Levant, nous avons une situation différente de celle du Conseil de coopération du Golfe (CCG), en raison des taxes élevées sur les voitures. C’est un secteur différent, et une dimension de marché différente. Nous travaillons très bien, dirais-je, en prenant en considération les circonstances et le niveau de prix des voitures en général. Nos importateurs au Liban font un excellent travail, mais nous parlons de centaines, et non pas de milliers de voitures. La raison en est la dimension du marché ainsi que le niveau de prix des voitures. Dans certains pays, les taxes atteignent 200 %.

C’est donc un monde différent, et c’est pourquoi je ne fais généralement pas de comparaisons. Je prends en considération les résultats dans chaque pays, ainsi que nos résultats par rapport à nos concurrents sur ce marché. Dans cette région, toute chose est unique pour chaque pays, et il faut respecter cet état de fait, c’est très important.

Quelle est la voiture que vous vendez le mieux dans la région, et pourquoi, selon vous ?

En quantités et en chiffres absolus, c’est sans aucun doute la Cayenne. La Cayenne a été pour nous la clef pour l’ouverture des marchés émergents comme pour les nouveaux marchés, et nous a permis d’offrir aux investisseurs et aux concessionnaires un volume de travail suffisant pour développer un réseau.

En termes de gamme de voitures que vous offrez, vous commencez par un prix de base, mais vous offrez également un haut niveau de personnalisation. Donnez-nous quelques informations sur ce qui offert pour ce luxe sur mesure…

Vous abordez là mon sujet favori. C’est ce que Porsche représente réellement. Dans de nombreux cas, les gens qui achètent notre marque pourraient avoir la trentaine, mais ils ont rêvé de cette Porsche 911 depuis l’âge de 10 ans. Donc, une fois qu’ils ont atteint dans leur vie un point où ils peuvent réellement réaliser leurs rêves, ils ne veulent pas acheter une voiture de série. Ils veulent leur propre 911.

Nous avons la logistique, le système, ainsi que les instruments pour rendre cela possible. Nous avons en Allemagne un département entier de service personnalisé. Chacune des pièces à l’intérieur de la voiture peut être recouverte de cuir, si le client le désire. Des femmes, qui ont toute l’expérience nécessaire, sont également présentes pour répondre à des demandes spécifiques. J’avais des clientes dans mon pays natal, en Suède, qui voulaient l’intérieur de la même couleur que leur rouge à lèvres préféré, et nous pouvons le faire. Et c’est ce qui est formidable au niveau de cette marque et de cette compagnie ! Nous ne disons jamais non, et nous pouvons tout faire, aussi longtemps que l’on ne nous demande pas de compromettre la sécurité de la voiture.

Donc, quand il s’agit de modifications esthétiques, vous pouvez avoir votre Porsche dans la couleur extérieure que vous souhaitez, aussi bien que dans la couleur intérieure. Il est possible d’avoir l’intérieur de la voiture dans un autre cuir, ou avoir le cuir en un amalgame de couleurs diverses, vous pouvez le combiner avec de l’acier inoxydable avec de la fibre de carbone, ou avec tout genre de bois ; tout ce que vous désirez est disponible.

Nous avons, dans la région, un certain nombre de ce que nous qualifions de « concessionnaires phares », pour l’exclusif et le sur-mesure. Ils ont même, dans leur salle d’exposition, un niveau d’équipement supérieur, une plus grande formation pour leur équipe de ventes, et ils sont en contact direct avec le département exclusif, en Allemagne.

Pour 2014, pouvez-vous nous donner quelques informations à propos des nouveaux modèles dans cette région ?

Et bien, je dirais que ce sera la Macan qui changera vraiment les règles du jeu. Elle sera lancée sous peu à Los Angeles. Ce sera un élément déterminant qui changera la donne, parce que cette voiture sera proposée dans une section du marché où nous n’étions pas présents auparavant avec ce genre de voiture, cette dimension, ce niveau de prix, et plus encore !

Février 2014 Arabies I