/ Economie / Interview de Choukri Djoudi – DG Mauboussin Algérie

Interview de Choukri Djoudi – DG Mauboussin Algérie

Editor de Oct 16, 2012 - 07:31 dans Economie

C’est à Alger, alors que le mois dernier Mauboussin y a ouvert sa première boutique, que Choukri Djoudi, directeur général de Mauboussin Algérie, a répondu à nos questions.
Propos recueillis par Samir SOBH

Quelles sont les raisons qui ont incité votre groupe à ouvrir récemment la première boutique de joaillerie et de montres de luxe en Algérie ?
J’observe depuis un certain nombre d’année l’évolution de la maison Mauboussin, indépendamment de son histoire, de sa notoriété et de sa créativité. Avec l’arrivée de M. Alain Nemarq, président de Mauboussin depuis 2002, un changement radical de la marque s’est opéré. Son ambition est de rendre le luxe accessible. En effet, d’une clientèle privilégiée et plus confidentielle, la marque a voulu s’ouvrir et offrir à l’ensemble des femmes une collection de bijoux plus accessible, tout en gardant bien évidemment ses créations en haute joaillerie. Créative, la maison Mauboussin propose chaque année de nouvelles collections, en adéquation avec l’air du temps. Le succès et surtout l’adhésion quasi générale des femmes et tout particulièrement de celles qui m’entourent ont suffi pour asseoir ma certitude. Mauboussin en Algérie a été pour moi plus qu’un choix : une évidence.

Quels sont les objectifs de Mauboussin en Algérie, pays dont la population n’est pas habituée aux enseignes de luxe mais davantage à des représentants et à des distributeurs de grandes marques ?
Les Algériens et les Algériennes, dans leur ensemble, sont très au fait de l’actualité internationale en matière de mode et de création. Ceux qui ont la chance de pouvoir voyager sont déjà clients des grandes marques de luxe et en particulier à Paris.
En Algérie il est vrai, concernant la joaillerie et l’horlogerie de luxe, c’est une première. Il existe bien évidemment des bijouteries multimarques en Algérie, qui proposent ici ou là une collection plus que réduite de quelques grandes marques, mais cela reste tout à fait anecdotique. Mauboussin est la première boutique de luxe en Algérie, avec un espace de 170 m2, entièrement dédié à la marque.

Mon objectif est d’offrir aux Algériennes et aux Algériens l’excellence, avec une collection d’entrée de gamme à un prix accessible et des pièces emblématiques de la maison Mauboussin.

Espérez-vous arracher une part du marché algérien à court terme, malgré la présence de grandes marques déjà présentes depuis des années ?
Mon ambition est confortée par une ouverture et un démarrage plus qu’encourageants et dépassant toutes mes espérances, tant la boutique était attendue. J’ai été très ému de voir des futurs mariés venir choisir leurs alliances et bagues de fiançailles. Il est vrai que, outre l’horlogerie, les bracelets, pendentifs et boucles d’oreilles, Mauboussin est réputé pour ses bagues et bagues de fiançailles.
La bague a toujours été le point fort du joaillier. La bague best-seller aujourd’hui de la marque Chance of Love était plus qu’attendue, une fleur de diamants montée sur une bague sertie de diamants à 125 000 dinars, déjà vendue à plusieurs milliers d’exemplaires dans le monde. Il me paraît plus que raisonnable de tabler sur un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros. J’ajoute qu’il s’agit là d’une première boutique, en commençant par Alger bien sûr, mais d’autres suivront à Oran, Constantine, Tlemcen…

Pouvez-vous nous indiquer le montant de l’investissement dans votre boutique ?
C’est un investissement important bien sûr. Il s’agissait d’offrir un espace de luxe et de raffinement absolu et, pour cette première, les Algériens méritent l’excellence comme partout ailleurs dans le monde.

Avez-vous un ou plusieurs partenaires locaux ? Si oui, qui sont-ils ? Viennent-ils du secteur ou sont-ils simplement des investisseurs ?
Je suis le seul investisseur et propriétaire de la marque en Algérie.

Pourquoi avez-vous choisi de représenter Mauboussin plutôt qu’une autre marque ?
Comme je vous l’ai précisé, conscient de l’adhésion générale autour de la marque, et fort de son succès et de la volonté de la marque de s’ouvrir à l’international, ce fut pour moi une évidence. Offrir aux Algériens la première boutique de luxe avec une maison de joaillerie historique de la place Vendôme est pour moi une grande fierté. Son savoir-faire inégalable et sa modernité lui valent d’être une des maisons phares dans le domaine de la joaillerie et horlogerie de luxe.